Atelier du 5 Nov 2019 (Sardanes)

Ce soir donc, 2ème cours de sardanes de l’année. L’assistance est presque aussi nombreuses qu’au 1er cours : presque 20 personnes. Pas mal pour un club en passe de mourrir l’an dernier!

Au bout de la 3ème ou 4ème danse, je suis soudain frappé par le sérieux de tous les danseurs autour de moi. Est-ce que le catalan est par nature taciturne ? Peut être que les événements qui se déroulent de l’autre coté de la frontière les inquiètent.

Au bout d’un moment c’est dans ma propre expérience que je trouve la réponse à ma question: nul besoin d’aller chercher dans des considérations politiques pour comprendre pourquoi tout le monde a ce visage un peu fermé. En fait un tiers des danseurs compte et donc reste extrêmement concentré pour ne pas manquer le moindre pas, ce qui mettrait en grand danger la fin de la danse et ce grand moment ou après un magnifique pas vers la gauche tous les bras se tendent pour former une étoile digne de briller au firmament.

Et les deux autres tiers me direz vous ? et bien d’après mon expérience personnelle ils serrent les dents car depuis le début de la deuxième tirade de pas longs ils souffrent les horreurs à garder les bras en l’air et c’est la perspective de passer pour une mauviette qui les retient d’abandonner.

Amusant de réaliser qu’il existe une danse dont la plus grande difficulté concerne un partie du corps qui ne bouge pas !

Vous l’aurez compris, je plaisante en racontant tous cela, car bien que les danseurs soient souvent beaucoup plus concentrés que pour d’autre danses, ils n’ont pas cet air renfrogné que je décrivais à l’instant.

Toutefois pour un débutant comme moi qui a oublié de faire de la musculation dans sa jeunesse (et dans sa vieillesse aussi) le mal au bras et aux épaules est un vrai handicap. Un cours détaillé de maintien ne serait pas de trop.

Venons-en maintenant à la vrai raison de cet article : le compte. Je voulais partager avec vous mes cogitations sur le compte des pas de sardane. Pour nombre d’entre vous, cela n’a aucun secret mais même si certains on partagé avec moi leur savoir, ça restait dans mon esprit un peu comme une recette plus qu’une explication. Je me suis donc lancé dans la vaste entreprise  de comprendre pourquoi on arrivait à tel ou tel résultat. Je n’ai pas la prétention de tout connaitre sur le sujet, en particulier j’ignore tout de la manière dont on compte lorsque qu’il y a ne nombreuses tirades; mon propos concerne ce que nous avons vu en atelier, c’est à dire le cas où on a 2 tirades de courts et 2 tirades de longs.

Je vous livre tout de go le résultat de mes cogitations:

Règles faciles à se rappeler pour le compte des pas longs (compte impair) :

  • La  1ère tirade de courts et de longs démarre toujours du pied gauche,
  • 2ème tirade de longs : on rajoute 2 courts comparé à la fin de la 1ère tirade,
  • soit le compte est de la forme multiple de 4 + 3 (83 ou 87 par exemple) : pas besoin de Court pour finir donc :
    • 1ère tirade : Long + Trois; la 2ème tirade se finira donc par 2 Courts + Trois
  • soit il est de la forme multiple de 4 +1 (81 ou 85 par exemple) : on remplace les 5 derniers temps par un Court et un Troit 
    • 1ère tirade : Court + Trois donc la 2ème tirade se finira donc par 3 Courts + Trois

Si le compte est pair c’est facile : si le compte est multiple de 4 on fini par un Long, sinon par un Court.

Pour la seconde tirade c’est pareil donc elle finit comme la 1ère.

On peut facilement verifier que quelque soit le compte (multiple de 8 ou de 4 ou de 2), on fini bien la seconde tirade à gauche.

Pour les curieux qui veulent aller un peu plus loin voici la démonstration complète :

2 réflexions sur « Atelier du 5 Nov 2019 (Sardanes) »

  1. Très bien vu le ressenti à l’atelier sardanes, c’est tout à fait ça !
    .Sabine (la pro des calculs !) m’avait dit au tout début de la découverte de ces danses qu’il suffisait de connaître la table par 8 ! (était-ce pour me rassurer et me convaincre de participer….)
    Que nenni , il faut une licence en maths !!!!! et est-ce bien suffisant ?
    Et un bon kiné pour soulager les membres douloureux des premiers mardis de chaque mois !
    On pourrait peut-être prévoir un kiné de service à partir de 22h30 quand la force des troupes diminue .
    Pour être OK avec la super fiche technique , je propose qu’on ait un cours du soir vers 19h pour réviser ou viser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *