Atelier danses occitanes Sauts béarnais 11 Fev 2020

Animé par Françoise Farenc, l’atelier a permis au débutants de découvrir les premiers pas des sauts béarnais, ce qui leur a donné la possibilité de danser les 7 sauts et Pantelou.

Les plus chevronnés ont pu, de leur coté, apprendre ou réviser Dus et Charmentine.

Quelques liens utiles :

  • les pas des sauts les plus courants : ici
  • un site consacré aux sauts béarnais : ici

En vidéo les pas et danses abordés pendant l’heure dédiée aux débutants

Noël sur la place da la Mairie – Tournefeuille 21 Déc 2019

Comme l’an dernier, la Mairie nous a convié à participer à l’animation de Noël. Samedi 21 Décembre nous nous sommes retrouvés au foyer des ainés pour une dernière répétition avant de nous produire sous le (petit) Barnum mis en place par la Mairie.

Le temps ensoleillé nous aurait peut-être permis de danser dehors mais la prudence s’est imposée et devant un public un peu clairsemé nous avons proposé un petit tour d’Europe aux spectateurs.

Plutôt qu’un long discours voici une vidéo filmée et montée par Sylvain. Qu’il soit remercié pour son travail.

Noël sur la place de la Mairie de Tournefeuille

Atelier danses occitanes – Polkas 17 Dec 2019

Ce soir modification de notre organisation habituelle : c’est Christian Grimal que nous fait l’atelier en lieu et place de Françoise retenue ailleurs.

Au programme les polkas et quelques unes des plus dansées dans la région. Autant de variantes très agréables à danser et souvent trop méconnues : 

Au programme : 

  • le pas de base,
  • la polka piquée,
  • le marin-congo,
  • le pas de 4 de Luxey,
  • la Rignacoise
  • le tango papillon (ce n’est pas vraiment et même pas du tout une polka),
  • la polka d’olt
  • l’Adrienne,
  • la Valantinou.

Pour varier les plaisirs, Christian nous a proposé également le cercle des Pyrénées, variante du cercle circasien. Comme il a failli s’arracher le peu de cheveux qui lui reste devant notre prestation nous avons préféré ne pas diffuser de vidéo.  Pour le reste c’est à peu près présentable, donc voici quelques extrais de chaque danse.

Encore merci à Christian pour sa patience (il n’ a presque pas ralé) et sa pédagogie.

Bal avec la Saucisse Musicale de St Michel 8 Déc 2019

Comme chaque année au mois de décembre, nous avons rendez-vous avec la Saucisse Musicale de St Michel.

Lors du stage qui précède le bal, depuis 3 ans maintenant, Janine et Jean Subercazes, qui viennent spécialement de Castetnau-Camblong près de Navarrenx dans le Béarn, nous initient à de nouvelles danses qui chaque fois nous enthousiasment.

Ce matin au programme : la bourrée « Belle de nuit », révision de la bourrée d’Aurore Sand et 2 danses basques Axuri Beltza et le carnaval de Lanz.

Superbe bourrée 3 temps que cette « Belle de nuit » ! Jugez-vous même !

Bourrée « Belle de nuit »

La révision de la bourrée (2 temps) d’Aurore Sand n’était pas superflue. Pour la petite histoire cette bourré a été composée en l’honneur de la petite -fille de la célèbre Georges Sand.

Pour vous aider dans vos révisions, cette petite vidéo enregistrée l’an dernier. La clé de la réussite est de bien faire les moulins. Sur 2 temps chaque fois : moulin à 4, moulin à 2, moulin à 4, moulin à 2 et re-moulin à 2 sur un 1/2 tour. Ceux du centre font un moulin à 2, main gauche, sur 1 tour et 1/2 tandis que ceux de l’extérieur tournent autour des premiers sur 1/2 tour.

Bourrée d’Aurore Sand

Le carnaval de Lanz m’a toujours posé une difficulté avec la première partie. Janine nous l’a décortiqué et enfin je sais (au moins pour quelques temps) le danser.

Voici le pas en détail :

Carnaval de Lanz

Pour la 2ième partie, que je connais, je n’ai pas fait de vidéo, donc je n’ai rien à vous montrer. N’hésitez pas à me faire parvenir ce que vous avez pu filmer. Idem pour Axuri Beltza.

Après cette matinée bien remplie, et une fois rejoints par les musiciens et leurs épouses, un apéro convivial nous a réuni, apéro au cours duquel nous avons savouré le Jurançon porté par Jean, accompagné d’une andouille béarnaise copieusement épicé (le Jurançon, pas Jean !)

Noua avons repris des forces autour d’un repas copieux avec, au menu, salades, pâtés, saucisse (ça s’impose), lentilles, fromage et desserts (oui au pluriel). Il ne manquait que l’Armagnac !

Nous n’avons pas eu à attendre longtemps pour brûler ces calories excédentaires et les musiciens de la Saucisse nous ont fait faire, quasi non-stop, de l’exercice jusqu’à 19 h.

Nous avons eu la grande satisfaction, partagée par Janine, de réussir, sans trop se tromper, toutes les danses apprises le matin.

Très bonne journée, entourés de gens sympathique avec de la bonne musique. Que demander de plus…

Stage de danses grecques 30 Nov 2019

Aujourd’hui Samedi 30 Nov rendez-vous matinal au gymnase Jean Gay pour un stage de danses grecques, grande première pour le club.

Nous attendons Kostas, professeur de danses à l’association ‘Panipirotikos’ à Serrès au Nord de la Grèce, qui vient presque spécialement de Grèce pour nous avec à ses côtés, Evangelia sa fille, qui elle habite en France depuis 3 ans, et qui nous le découvrirons parle un français presque parfait. Surprise, l’épouse de Kostas les a accompagnés.

Nous nous retrouvons donc 25 stagiaires dont environ 10 extérieurs au club.

Le stage est dense même si les pas sont assez faciles à mémoriser (jusqu’au Sirtaki tout au moins car là c’est une autre paire de manche).

Voici donc un petit aperçu de tout ce que nous avons dansé :

  • Pogonisios (Epire) – Πωγωνίσιος
  • Sousta (Crète) – Σούστα
  • Syrtos (toute la Grèce) -Συρτός mais nous avons dansé une version de Macédoine
  • Ikariotikos (Cyclades) – Ικαριώτικος
  • Zonaradikos (Thrace) – Ζωναράδικος
  • Tsamikos (Epire) – Τσάμικος
  • Omal (Ponte) – Ομάλ
  • Zeibekiko
  • Syrtaki (toute la Grèce) – Συρτάκι

Nous en avions prévu d’autres (Kori-Eleni, Haniotikos, Nenitousikos) mais ce sera pour une prochaine fois.

 

 

 

 

Créer un article

Une fois votre identifiant et votre mot de passe rentré, la page suivante est affichée :

Sectionner « Articles » puis « Ajouter »

Vous pouvez taper directement du texte dans des « blocs ». Par défaut, la page propose un bloc « Paragraphe » et crée un nouveau bloc dès que vous faites un retour à la ligne. Si vous désirez inclure une photo ou une vidéo, il vous faut d’abord inclure un bloc spécial en utilisant le + situé en haut à gauche puis le menu « bloc commun » et enfin l’icône « photo » ou « vidéo ». Le bouton « Téléverser » permet de transférer le fichier souhaité depuis votre ordinateur (taille max 128 Mo)

Il ne vous reste plus qu’à vérifier votre travail avec la commande « Prévisualiser » (en haut à droite) puis à le publier avec le bouton « Publier »

Article dans le journal « l’Echo de Tournefeuille »

Voyage musical occitan et BalanPhare

L’ouverture de la saison du club a eu lieu le Vendredi 23 Septembre 2019 au Foyer des Aînés avec une soirée exceptionnelle et inédite.

Cette soirée a débuté par un voyage musical mené par 4 femmes (Pimparèla Quartet) traversant les quatre âges de la vie.

Une aventure qui a été partagée autour de chants, danses et musiques traditionnelles.

Ensuite en deuxième partie le groupe de nos musiciens nous a fait danser jusqu’à minuit, et nous a dévoilé le nom du groupe : TTB pour Tournefeuille Trad Band.

Ce fut une soirée très festive et appréciée de l’ensemble des participants.

 

Le Samedi 9 Novembre 2019 au Phare le Club de Danses d’Occitanie et d’Ailleurs a organisé en collaboration avec les associations Arpalhands et Eire en Keltia un grand Bal Occitan Irlandais « BalanPhare ».

Ce fut une soirée de danses inoubliable. Quatre groupes musicaux : Ze Trio, Tradivarium, Rémi Geffroy Trio et Duo Barbar se sont succédé entrainant les danseurs et danseuses au son d’une musique de qualité.

 

Au-delà de ces soirées le Club vous propose des ateliers de danses : Occitanes, Majorque, Sardanes et Danses d’Ailleurs (Israël, Balkans, Grèce, Irlandaises).

Une fois par mois un bal occitan, et aussi des stages divers et variés.  

Prochain Bal Occitan : le Samedi 26 Janvier 2020 avec le Duo Arredalh à 21h15 au Foyer des Aînés.(A la parution de l’article, car en fait le prochain est le 2 Déc avec la Saucisse Musicale de St Michel)

Nous vous attendons nombreux.

Contacts : BAGAT Hélène :                 06-88-94-07-96

                 BERNARD Jean-Jacques : 06-20-60-84-35

 

BalanPhare 9 Nov 2019

Samedi matin 10 heures, branle-bas de combat : tous les volontaires sont là pour préparer la salle de ce qui doit être, pour notre club,  l’évènement de l’année : grand bal occitan-irlandais dans la grande salle du Phare!

Voilà plus de 6 mois que nous préparons, avec les membres d’Arpalhands, d’Eire in Keltia et Rémi Geffroy cette soirée au cours de laquelle Rémi va sortir son nouveau CD.

Et nous y sommes!

L’installation des tables et des chaises, le nappage des tables, tout cela est prêt à midi. Les techniciens du Phare s’affairent sur scène et autour de leur console. Il y a du boulot : 4 groupes à sonoriser dont un de 35 musiciens. Mais les techniciens sont des pro et super motivés.

L’après-midi est déjà un grand succès : près de 50 personnes au stage de danses irlandaises organisé par Eire in Keltia dans la salle rouge. Pendant ce temps les groupes font les « balances » à tour de rôle pendant que les fûts de bière se connectent et les frigos se remplissent.

Arrive 19 h : c’est parti! et ça n’a pas arrêté jusqu’à 1:30 du matin : 6 h 30 de musique sans discontinuer (si on exclu les explications de Guillaume pour les danses irlandaises).

Ze trio a animé l’apéro offert aux danseurs et très vite la piste de danse s’est remplie avec les  premiers danseurs au son du violon, de l’accordéon et de la guitare. Que de belles musiques!

Duo Barbar nous régale de quelques morceaux le temps que le groupe suivant se prépare : Tradivarium continue la fête avec les arrangements concoctés par Rémi. Quel plaisir pour moi, musicien amateur de cette formation, de voir les danseurs évoluer en cadence au son de nos instruments et d’entendre leurs cris de joie et leurs applaudissements. Le temps passe trop vite on n’a pas le temps de jouer tout ce qu’on avait prévu.

Mais voici maintenant Rémi Geffroy et ses acolytes Christian Martinaud (batterie) et Jérôme Pizzato (guitare). Et c’est parti pour 1h30 d’enchantement. Valses, rondes, cercles, mazurka, scottishs… se succèdent sur des rythmes effrénés. L’énergie des musiciens se communique aux danseurs. Tout le monde est sur la piste. Le Phare est presque trop petit tellement il y a du monde. 

Une petite vidéo vaut mieux qu’un long discours!

Quand Rémi s’arrête, on aimerait que ça continue longtemps encore; sa musique est tellement belle et gonflée d’une énergie phénoménale.

Mais pas trop de regrets : ce qui suit est du lourd : Duo Barbar et son répertoire irlandais !

Guillaume est là (avec son kilt) pour expliquer en un minimum de temps et de mots les pas et les figures et ça repart! 200 ou 300 danseurs en longues files ou en cercles ou encore en quadrettes pour danser The proud of Erin, Barn danse ou encore  The pilar and the goat.

Duo Barbar n’oublie pas les occitans de la salle et nous propose quelques danses locales.

1h30 : la musique s’arrête, la fête est finie! Au travail de nouveau, il faut tout débarrasser. De nombreux danseurs se proposent et tout est plié en un rien de temps.

La satisfaction se lit sur les visages! La fête a été belle. Les musiciens ont été fabuleux, le son  fantastique et les danseurs se sont déplacés en nombre. Toutes les tranches d’âge étaient représentées et l’ambiance a été phénoménale.

Que demander de plus? De recommencer bientôt? Qui sait….

 

Atelier du 5 Nov 2019 (Sardanes)

Ce soir donc, 2ème cours de sardanes de l’année. L’assistance est presque aussi nombreuses qu’au 1er cours : presque 20 personnes. Pas mal pour un club en passe de mourrir l’an dernier!

Au bout de la 3ème ou 4ème danse, je suis soudain frappé par le sérieux de tous les danseurs autour de moi. Est-ce que le catalan est par nature taciturne ? Peut être que les événements qui se déroulent de l’autre coté de la frontière les inquiètent.

Au bout d’un moment c’est dans ma propre expérience que je trouve la réponse à ma question: nul besoin d’aller chercher dans des considérations politiques pour comprendre pourquoi tout le monde a ce visage un peu fermé. En fait un tiers des danseurs compte et donc reste extrêmement concentré pour ne pas manquer le moindre pas, ce qui mettrait en grand danger la fin de la danse et ce grand moment ou après un magnifique pas vers la gauche tous les bras se tendent pour former une étoile digne de briller au firmament.

Et les deux autres tiers me direz vous ? et bien d’après mon expérience personnelle ils serrent les dents car depuis le début de la deuxième tirade de pas longs ils souffrent les horreurs à garder les bras en l’air et c’est la perspective de passer pour une mauviette qui les retient d’abandonner.

Amusant de réaliser qu’il existe une danse dont la plus grande difficulté concerne un partie du corps qui ne bouge pas !

Vous l’aurez compris, je plaisante en racontant tous cela, car bien que les danseurs soient souvent beaucoup plus concentrés que pour d’autre danses, ils n’ont pas cet air renfrogné que je décrivais à l’instant.

Toutefois pour un débutant comme moi qui a oublié de faire de la musculation dans sa jeunesse (et dans sa vieillesse aussi) le mal au bras et aux épaules est un vrai handicap. Un cours détaillé de maintien ne serait pas de trop.

Venons-en maintenant à la vrai raison de cet article : le compte. Je voulais partager avec vous mes cogitations sur le compte des pas de sardane. Pour nombre d’entre vous, cela n’a aucun secret mais même si certains on partagé avec moi leur savoir, ça restait dans mon esprit un peu comme une recette plus qu’une explication. Je me suis donc lancé dans la vaste entreprise  de comprendre pourquoi on arrivait à tel ou tel résultat. Je n’ai pas la prétention de tout connaitre sur le sujet, en particulier j’ignore tout de la manière dont on compte lorsque qu’il y a ne nombreuses tirades; mon propos concerne ce que nous avons vu en atelier, c’est à dire le cas où on a 2 tirades de courts et 2 tirades de longs.

Je vous livre tout de go le résultat de mes cogitations:

Règles faciles à se rappeler pour le compte des pas longs (compte impair) :

  • La  1ère tirade de courts et de longs démarre toujours du pied gauche,
  • 2ème tirade de longs : on rajoute 2 courts comparé à la fin de la 1ère tirade,
  • soit le compte est de la forme multiple de 4 + 3 (83 ou 87 par exemple) : pas besoin de Court pour finir donc :
    • 1ère tirade : Long + Trois; la 2ème tirade se finira donc par 2 Courts + Trois
  • soit il est de la forme multiple de 4 +1 (81 ou 85 par exemple) : on remplace les 5 derniers temps par un Court et un Troit 
    • 1ère tirade : Court + Trois donc la 2ème tirade se finira donc par 3 Courts + Trois

Si le compte est pair c’est facile : si le compte est multiple de 4 on fini par un Long, sinon par un Court.

Pour la seconde tirade c’est pareil donc elle finit comme la 1ère.

On peut facilement verifier que quelque soit le compte (multiple de 8 ou de 4 ou de 2), on fini bien la seconde tirade à gauche.

Pour les curieux qui veulent aller un peu plus loin voici la démonstration complète :

Atelier du 22 Oct 2019 (Danses occitanes)

Ce mardi 2ième atelier de la saison avec Françoise. Bonne surprise: on enregistre une affluence record avec 25 personnes dont 7 extérieurs. Voilà qui nous fait oublier quelques autres soirées moins fréquentées!

Après un échauffement sur un « Circle danse », nous voici de retour en Occitanie avec les rondeaux en couple. Bien expliqué, le pas est bien acquis par presque tout le monde et on a même abordé une petite figure, la pastourelle, dans laquelle cavalier et cavalière tournent sur eux-même. Une petite démo en vidéo (le faux homme est à gauche):

Tourner et faire tourner…la pastourelle.

Après le rondeau Françoise nous a, en douceur et tout naturellement, amené vers le congo, celui de Captieux pour commencer.

Ça na pas été facile mais la plupart y sont arrivés comme en témoigne la vidéo suivante que vous pouvez utiliser pour reviser les figures.

Ça progresse…, mais ça peut encore s’améliorer

Si cette démonstration ne vous a pas convaincus, en voici une autre qui date un peu mais qui montre bien les enchaînements.

Le temps manquant et la concentration des danseurs déclinant, nous avons remis à la prochaine fois (26 Novembre) l’étude du Congo de Luxey.

Le dernier quart d’heure a été consacré à la révision du pas du branle du Haut-Agenais que nous avions étudié le mois dernier.

Voici une vidéo pour se le remémorer:

La version simple…
…et la sportive!

Rendez-vous donc le 26 Novembre pour le congo de Luxey et une révision de celui de Captieux. Nous complèterons également les Scottishs vue au 1er atelier en abordant les figures.